Voici nos deux dernières acquisitions patrimoniales de 2021 qui vont aller rejoindre notre réserve précieuse dans le Cellier de la Bibliothèque Saint-Corneille.

Situé sur la rive gauche de l'Oise, au débouché du confluent de l'Aisne, Compiègne occupe une position géographique enviable qui l'a amené à jouer un rôle stratégique et militaire important. Dès l'aube de son histoire, elle apparaît comme une place forte, ceinte de remparts et de fossés, point de passage vers le Nord et les Flandres durant tout le Moyen-âge.

Les guerres qui déchirent le royaume de France font d'elle un enjeu, parfois essentiel, et contraint la ville à se maintenir en état de défense. Elle doit engager des spécialistes, recrutés à l'année : artilleurs, canonniers, guetteurs, et au XVe siècle des francs-archers. Elle fournit également l'approvisionnement des armées de passage et le logement des troupes.

 

Les Bibliothèques de Compiègne conservent dans le Cellier cinquante ouvrages au charme qui peut sembler désuet mais qui ont marqué leur époque.

La collection d'estampes des bibliothèques de Compiègne regroupe un peu plus de 2800 pièces.

Nous terminons notre mini-série sur les jardins de l’Oise par une super star : les Jardins de Chantilly, restaurés en 2009.

Nous continuons notre mini-série avec cette fois-ci, un modèle de jardin anglais très important pour l'histoire des jardins : les jardins d'Ermenonville, à 13 kilomètres de Senlis.